loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Le forum annuel de l’UIT, durant lequel divers séminaires et ateliers ont été organisés, s’est tenu du 14 au 17 novembre à Bangkok. Dans le cadre de cet évènement, 14 cadres de haut niveau et directeurs techniques experts en TIC, ainsi que la direction supérieure du secteur de normalisation des télécommunications de l’UIT (UIT-T) et le secteur de communication radio de l’UIT (UIT-R) ont discuté de questions cruciales durant la réunion des directeurs techniques (CTO).

Afin de définir les nouvelles normes de la 5G, nous devons connaître et définir le but et les besoins de cette technologie et pour quels objectifs la 5G sera utilisée, puisqu’il existe des possibilités illimitées. Nous devons aussi tenir compte du fait que la 5G est un prérequis pour le lancement de l’internet des objets, le bon fonctionnement des voitures autonomes, le futur des villes intelligentes, l’informatique quantique, etc.

La 5G garantira un minimum de 100 Mbps, n’importe où et quand, indépendamment de la charge du réseau qui peut servir 1,5 million d’utilisateurs dans 1 km2 seulement. Ceci n’est jamais arrivé !

La faible latence du réseau 5G constitue un facteur primordial pour le bon fonctionnement et la meilleure connectivité des voitures autonomes et sera l’outil parfait permettant de renforcer l’internet des objets et les services mobiles.

La normalisation finale de la 5G sera annoncée en 2018 et le lancement commercial est attendu en 2020, ce qui garantira plus de temps pour mettre en place des appareils compatibles avec cette technologie ou tout autre outil pertinent. Toutefois, il convient de signaler, qu’aujourd’hui, la première puce 5G est déjà disponible. Il s’agit de la FX50 de Qualcomm qui changera complètement notre perception.

 

D’ici 2018, la normalisation sera annoncée et des tests seront lancés sur de nouveaux appareils ou dans des méga-sociétés ou villes intelligentes complètement connectées, dans lesquelles l’internet des objets est totalement déployé. 

Pin It