loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Pendant plusieurs années, dans le cadre de toutes conférences ou occasions, les opérateurs parlaient de la menace que présentent les acteurs OTT, sachant qu’ils devraient continuer à investir dans le réseau afin de mieux servir les clients, alors que les acteurs OTT récoltent la plus grosse part du gâteau sans pour autant partager les coûts !

Il s’agit d’une réalité, mais malheureusement, aucune association ou organisation de l’industrie n’a agi pour faire face à cette menace ! Même les organisations auxquelles adhèrent les plus grands opérateurs du monde, tels que la GSMA, ou les institutions gouvernementales telles que l’UIT, les régulateurs (sauf quelques-uns),  n’ont rien fait. Bien d’autres aussi comme les grands fournisseurs et fabricants ont gardé le silence.

Les fournisseurs ne sont pas loin d’être concernés par cette menace, puisque lorsque les opérateurs dépensent moins, les fournisseurs vendent moins à leur tour. Les fusions et résultats catastrophiques de plusieurs fournisseurs sont le meilleur exemple que le fléau des OTT a touché tout le cycle des télécoms !

Où sont Motorola, Siemens et Lucent ? De même, le marché des appareils est dominé à 90% par 3 acteurs principaux, sachant que plusieurs marques que nous apprécions, qui servent la société et qui ont créé les meilleures technologies, sont en train de disparaître, telles que BlackBerry et Nokia.

Les acteurs OTT profitent de ces années pour rapporter de l’argent, réaliser des acquisitions et s’appuyer davantage sur les piliers de l’industrie. Ils sont actuellement en train de baser leurs réseaux sur le Protocole internet (IP) et deviennent plus agiles en matière de concurrence.

Où en sommes-nous aujourd’hui ? La plupart des opérateurs accusent un déclin de leurs profits, certains ayant énormément plongé alors que d’autres sont même en train de perdre ! Les résultats du troisième trimestre ont été choquants pour nous, en tant qu’analystes de l’industrie des TIC qui examinent les résultats trimestriels depuis des années ! En allant de l’Europe à par l’Afrique ou au Moyen-Orient, et partout dans le monde…s’agit-il d’une tendance qui détruira des milliards d’investissements réalisés par les opérateurs et causera des suppressions d’emplois qui ne pourront pas être compensés par ces OTT, même s’ils ouvrent plusieurs bureaux régionaux et essaient d’embaucher quelques personnes ? Cela ne résoudra pas les impacts économiques des dégâts causés aux niveaux social, financier et économique par la menace des OTT.

En étant juste, il faut avouer que les clients ont besoin des services offerts par les acteurs OTT et ils ont augmenté les revenus relatifs aux données, mais pourquoi doivent-ils utiliser un service offert par les opérateurs propriétaires des réseaux ? L’interdiction ou la régulation des OTT-VoIP, et bien d’autres qui offrent les mêmes services que les opérateurs, seront et devaient être régulées, sachant que personne ne peut supporter l’impact sur les économies nationales.

Pin It