loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

La recherche et le développement (R&D) ainsi que les brevets sont au cœur du secteur de la technologie. Voilà pourquoi, de nombreuses entreprises telles que Qualcomm, Sony, Apple, Ericsson, IBM, Samsung, etc., investissent des millions et même milliards de dollars dans le domaine de la R&D, afin de trouver de nouvelles solutions technologiques innovantes, non seulement pour renforcer leurs entreprises mais aussi pour augmenter leurs revenus.

 

Par exemple, en 2015, Ericsson a gagné le procès contre Apple pour avoir utilisé une de ses technologies ayant obtenu un brevet, encaissant ainsi des centaines de millions de dollars de revenus. De même, l’écran à cristaux liquides ou LCD et la nouvelle diode électroluminescente ou LED génèrent toujours des revenus pour Samsung, et ce cas s’applique aussi à plusieurs autres entreprises.

 

Selon le Bureau américain des brevets et marques commerciales (USPTO), en 2014, plus de 300 000 brevets d’utilité ont été enregistrés, dont ceux d’IBM, de Samsung, Canon, Sony, Microsoft, Toshiba, Qualcomm et Google. Ils étaient pour la plupart des brevets d’inventions et non pas de modèles, un domaine où la protection des innovations est pourtant très importante.

 

 

Pour cette raison, un nombre record de demandes a été redéposé à l’USPTO l’année dernière. De tels brevets permettent aux entreprises de protéger leurs inventions pour des durées allant jusqu’à deux décennies. Dans ce cadre, plusieurs pays suivent l’exemple des Etats-Unis afin de protéger les innovations de leurs entreprises locales et d’investir davantage dans la R&D, notamment la Corée, le Canada et le Japon.   

Pin It