loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Les médias sociaux (social media en anglais) : des leçons de piratages d’Ashley Madison.

Plusieurs d’entre nous, et ceux autour de nous, sont connectés aux medias sociaux et publient leurs informations personnelles quotidienne, soit pour le plaisir, ou bien pour partager avec leurs amis ou pour se montrer. Cela arrive souvent sur Facebook où nous donnons librement nos opinions sur les politiques, les questions sociales ou l'économie (généralement Twitter). Nous publions aussi pleins de photos sur Instagram.

Mais les réseaux sociaux ne se limitent pas à ce qui précède. Il y a des millions de sites de rencontres tels que Lavalife, Badou, et Ashley Madison dont la récente bidouille a causé la violation d'une base de données de 27 millions de personne au public, et même a entraîné la mort de deux personnes, selon le dernier rapport de la police de Toronto. Il a également donné lieu à de nombreux cas juridiques d'indemnisation avec des personnes demandant des millions de dollars en compensation. Les analystes évaluent qu’elle se traduira par des milliers de cas de divorce, en plus de toutes les relations brisées.

Ce n’est pas la première fois qu'un site a été piraté, ou que des données personnelles ou des informations ont été divulgué pour le public. Les banques ont été piratées, les cartes de crédits des clients ont été volées, leurs mots de passe utilisés frauduleusement, et ce qui est très dangereux.

Il y a deux ans, Facebook avait un problème moins grave avec ses clients en France, quand leurs messages privés sont allés publiques. A nouveau dans les semaines suivantes, il y avait des cas de divorces et des relations brisées, en raison de la violation. Au moins, Facebook a réussi a réparer rapidement !

 

Nos données et les renseignements personnels ne sont pas sûrs :

Le rôle des gouvernements et des medias c’est de garder les gens informés que leurs informations dans le nuage ou le cyberespace ou même sur le net ne sont pas 100% sûr. Et il peut être violé ou volé.

Les pirates sont de plus en plus sophistiqués, et tout ingénieur logiciel talentueux créant des pare-feu et un logiciel anti-spam peut être un pirate (ou hacker en anglais) ou un système de violation. Ce qui est, moins que nous avons suivi le droit de propriété intellectuelle et les lois internationales.

Sous le titre ‘d’amélioration de la sécurité’, les sites des medias sociaux demandent pour plus de donnes et détails personnels, mais après ils l’utilisent pour la publicité, la commercialisation ou la vente.

 

 

Qui est responsable de nous protéger? Sous quelles lois nous sommes protégés?  Qui assure que les medias sociaux protègent nos données (data en anglais). Les gens lisent rarement leurs accords d’utilisation. Est-ce que vraiment nos données sont protégées, mais alors tout simplement troqués? 

Pin It