loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

La 5G est d’actualité dans notre industrie et tout récemment, on constate, que nombre de  pays sont en train d’annoncer des nouveautés dans ce domaine, et ce même avant l’allocation du spectre par l’UIT ; étape qui sera très importante pour les fabricants d’appareils et utilisateurs de services d’itinérance.

Le président du conseil d’administration de la Commission fédérale de la communication (FCC) a indiqué : « la politique avant-gardiste de spectre, la politique d’infrastructure moderne et les régulations du réseau basés sur le marché forment le cœur de notre stratégie visant à tenir la promesse de la 5G à l’avenir. »

L’autorité de communications de Hong Kong a annoncé qu’en 2019 elle allouera le spectre dans les bandes de 26 GHz et 28 GHz et dans les bandes de 3,4 GHz et 3,7 GHz en 2020. En outre, elle a dévoilé des plans pour entreprendre une consultation publique durant  la deuxième moitié de 2017 pour quitter le spectre actuellement occupé par les services satellitaires.

Le gouvernement canadien a déclaré qu’il est nécessaire de considérer des libérations supplémentaires de spectre afin de répondre aux futures demandes attendues de données et capacité  de l’infrastructure de télécommunications canadienne en évolution.

L’Autorité de régulation des télécommunications aux E.A.U. soutient l’allocation et l’identification de certaines bandes de fréquences pour atteindre le but d’IMT-2020, et promeut les écosystèmes harmonisés qui  y serviront aux mieux l’intérêt public et réduira les coûts de déploiement.

L’Autorité de régulation des télécommunications des E.A.U. soutient la pertinence de quelques-unes de ces bandes ainsi que le lancement de déploiements préliminaires de la 5G d’ici 2020 dans les bandes suivantes : 1427-1518 MHz ; 3300-3800 MHz ; 24,25 – 27.5 GHz.

Pourquoi la GSMA et l’UIT n’ont pas encore émis les normes du spectre de la 5G ?

Pin It