loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Huawei a publié un communiqué de presse dans lequel il accuse les Etats-Unis de cyberattaques à son encontre et d’avoir menacé les employés de l’entreprise chinoise. Selon Huawei, le FBI s’est rendu aux maisons des employés de Huawei aux Etats-Unis pour les pousser à divulguer des informations confidentielles.

« Les faits, c’est qu’aucune de nos technologies n’a jamais fait l’objet de la moindre affaire judiciaire contre Huawei, et aucune des accusations lancées par le gouvernement américain n’a été étayée par des preuves suffisantes », poursuit l’entreprise. « Nous condamnons avec force l’effort calomnieux et concerté du gouvernement américain pour discréditer Huawei et nuire à son leadership dans l’industrie. »

Huawei affirme aussi que les Etats-Unis ont lancé « des cyberattaques pour s’infiltrer dans l’intranet de Huawei et dans ses systèmes d’information internes », sans donner plus de détails.

C’est la première fois que l’équipementier chinois accuse les Etats-Unis. Dans cette guerre, Huawei a toujours défendu son innocence mais cette fois-ci, il a choisi une riposte agressive, notamment après que les Etats-Unis l’a récemment accusé de vol de brevet concernant une caméra de smartphone. 

Pin It

Dernier Numéro