loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Le Cloud et l’Intelligence Artificielle (IA) sont les voies d’avenir de la transformation numérique. Ces deux technologies ont un potentiel de croissance sans pareil et sont en passe de devenir incontournables pour les entreprises qui utilisent régulièrement des données. L’Intelligence Artificielle, (IA) associée au Cloud, permettra de gérer et d’analyser de façon précise et rapide toutes les données dont elle dispose.  Cela avantagera, de façon concurrentielle non négligeable, ceux qui utilisent cette combinaison et leur donnera des connaissances nécessaires pour redéfinir les normes du marché et favoriser l'innovation.

En effet, ce couplage entre IA et Cloud ne cesse de susciter la concurrence. D’ici 2025, le marché mondial de l’IA devrait atteindre 60 milliards de dollars et, selon une étude d’Accenture Research, l’utilisation de l’Intelligence Artificielle pourrait permettre d’accroître de 38% la rentabilité des entreprises d’ici 2035. Le marché du Cloud et de l’IA sont parmi les marchés technologiques qui connaissent aujourd’hui l’une des croissances les plus rapides. D’ailleurs, l’adoption massive du Cloud par les entreprises a fortement contribué à le replacer au cœur des stratégies d’entreprise. Preuve en est que le secteur du Cloud public représente déjà, à lui seul, plus de 200 milliards de dollars et devrait atteindre 1 250 milliards de dollars d'ici 2025.

Certes, l’IA est en train de décoller, mais il reste que cette évolution est en grande partie due au Cloud. Ce dernier lui est fondamental pour deux raisons : 

  • Les ensembles de données traités par les entreprises ne seraient pas accessibles s'ils n'étaient pas supportés par le Cloud, car, par rapport au stockage de données traditionnel sur site, les environnements Cloud assimilent d'énormes volumes de données, sans cloisonnement ni accès différé ;
  • Seul le Cloud peut permettre aux entreprises de faire face aux besoins de montée en charge, en assurant des services à forte volumétrie de données, à un nombre très élevé de clients, et à un coût abordable.

Les données sont les « super aliments » dont se nourrit l’IA. Plus on lui en injecte, plus elle devient intelligente. Un couplage de Cloud avec l’IA apprend à partir des données qu'il recueille, effectue des prédictions, et règle les problèmes potentiels avant qu'ils ne surviennent.

Au sein d’un Cloud hybride, les mouvements, l'accessibilité et la connectivité sont des facteurs cruciaux. Avec l’IA intégrée au Cloud hybride, les entreprises peuvent gérer et contrôler les données comme jamais auparavant.

La technologie est présente, mais ce qui l’empêche d’atteindre une masse critique est le manque de personnes compétentes pour la développer. C’est vrai que les entreprises savent de quoi il s’agit et comment elles souhaitent utiliser les capacités de l’IA, cependant, elles manques du savoir-faire et ne disposent souvent pas de ressources nécessaires pour créer les applications ou les algorithmes qui leur permettraient d’obtenir les résultats désirés.

D’ailleurs, pour repousser les limites technologiques et aller encore plus loin dans le développement de l’IA, Intel a récemment présenté deux nouvelles puces ASIC (Application-Specific Integrated Circuit) conçues pour développer l’IA dans le Cloud : la Nervana NNP-T1000 et la Nervana NNP-I1000. D’après Intel, la NNP-I1000 est prévue pour gérer des tâches intensives, alors que la NNP-T1000, elle sera plus équilibrée et utilisée dans des clusters (un groupement d’ordinateurs qui permet d’avoir plus de puissance de calcul disponible) ou au sein de supercalculateurs (ordinateur conçu pour atteindre les plus hautes performances possibles, en particulier en ce qui concerne la vitesse de calcul). Ces deux puces permettront de développer des performances 10 fois supérieures aux calculs par inférence, tout en étant 6 fois plus économe en énergie que les produits de la concurrence. L’entreprise prévoit de les commercialiser le premier semestre 2020 au minimum et affirme que, grâce à elles,  les performances de l’Intelligence Artificielle pourraient être doublées tous les 3 mois et demi.

Daveen Rao, directeur général d’Intel Artificial Intelligence Products Group commente, « Nous entrons dans une nouvelle phase de l’Intelligence Artificielle et je pense que nous atteignons nos limites en termes de matériel informatique et de mémoire. Du matériel spécialement conçu à cet effet, comme les NNP Intel Nervana et les VPU Movidius, était nécessaire pour poursuivre l’incroyable progrès de l’Intelligence a Artificielle. Cette technologie nous aidera à passer de la conversion des données en information à la transformation de l’information en connaissance ».

Mais Intel n’est pas la seule entreprise à se plonger dans ce domaine. Des start-ups sont en train d’utiliser les ressources en données disponibles pour créer de nouveaux leviers de croissance grâce à l’IA et au machine learning (apprentissage automatique), ainsi que les quatre grands fournisseurs de services Cloud : Amazon, Microsoft, Google, et IBM. Tous se sont montrés intéressés par l’IA au cours des dernières années et ont proposé des plateformes « as a service » (comme service) conçues pour créer des modèles algorithmiques avec un minimum d'interventions humaines tel que AWS, Google Cloud, Microsoft Azure, et IBM Watson OpenScale.

Cependant, il existe à surmonter un défi de taille, celui des données non structurées.Bottom of Form Lorsqu'il s'agit de machines, la qualité de l’analyse et les résultats qui en découlent dépendent de la qualité des données introduites dans l'algorithme. Il est primordial de maintenir leur qualité, de la saisie jusqu’à l’analyse. Étant donné la nature boulimique en données de l’Intelligence Artificielle, les entreprises qui l’utilisent doivent donc disposer d’une solide stratégie Cloud, ainsi que de solutions nécessaires à une exploitation efficace des données.

Économiquement, l’explosion des investissements dans l’IA que nous avons observée chez les « big four » (les quatre grands) du Cloud, démontre que cette technologie lui est indissociable. Toutefois, les solutions dans le Cloud ne sont pas universelles, mais adaptées à chaque acteur. Les entreprises créent des environnements en fonction de leurs besoins spécifiques. Chaque environnement peut sembler différent, mais tous permettent des économies qui favorisent le développement et la croissance de l’IA et donc de l’entreprise. 

La puissance de l’IA et du Cloud apporte une vraie valeur ajoutée à toutes les sociétés. Mettre en place ces solutions dès aujourd’hui, c’est se projeter vers l’avenir : rester dans la course, se démarquer des concurrents et, peut‐être, devenir le champion de demain.

Pin It

Dernier Numéro