loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

L'augmentation du nombre d'appareils interconnectés ainsi que celui des consommateurs qui utilisent  les smartphones et d’autres appareils pour travailler ou consulter Internet a provoqué forte demande sur l’infrastructure du wifi ou en français du sans fil et le besoin des consommateurs ont pavé la voie à la technologie 5G.

La taille du marché des puces de 5éme Génération devrait atteindre 2 120 millions de dollars en 2020 et environ 22,929 millions de dollars d’ici 2026. Le taux de croissance annuel composé (CAGR) prévu entre 2020 et 2026 est de 48,7%.

En outre, la région Asie-Pacifique devrait afficher la plus forte croissance  soit  50,5% au cours de la période 2020-2026, étant le principal contributeur au marché mondial. D’ailleurs, la taille du marché prévue  cette région est de 752 millions de dollars en 2020, mais elle devrait atteindre environ 8 713 millions de dollars en 2026.

La technologie de cinquième génération (5G) constitue une avancée par rapport au réseau mobile actuel (4G) parce qu’elle  étend les services sans fil à large bande à l'Internet des objets (IoT) et offre une latence très faible, une largeur de bande supérieure et un débit élevé.  Elle fera progresser les technologies émergentes à un niveau sans précédent, comme la robotique, la réalité augmentée, la réalité virtuelle, l’IoT et, bien sûr, l'intelligence artificielle qui  facilitera l'interconnexion de nouvelles industries à un coût relativement bas tout en maintenant et en améliorant l'efficacité et modifiant  nombre  secteurs et services et la façon dont nous consommons les produits et services. On pense que cela va transformer le commerce de détail, l'éducation, la santé, l'automobile et la fabrication, et de nombreux autres secteurs.

En fait, selon l’UIT, 70% de la jeunesse mondiale âgée de 15 à 24 ans a accès à Internet et dans les pays développés, 90%  des jeunes  l’utilisent. Le taux d'abonnement au haut débit mobile a augmenté de plus de 20% par an au cours des six dernières années. Au niveau mondial, il a atteint 4,3 milliards en 2017.

Cette demande de vitesses plus élevées  d’internet et le déploiement imminent de la 5G permettent à l'industrie de puces  de 5éme Génération  de connaître une croissance exponentielle. On prévoit une augmentation de la demande en ce qui concerne  sa puce 5G en raison de la multiplication des dispositifs automatisés tels que les voitures autonomes, les drones et autres dispositifs intelligents, car ils nécessitent une faible latence afin de garantir un fonctionnement efficace en temps réel. De tels dispositifs nécessitent des systèmes de microprocesseurs à hautes performances qui essentiellement  conduisent à l'introduction de  ses puces.

En effet ses réseaux nécessitent pour fonctionner des fréquences élevées, variant entre 6 GHz et 100 GHz. Cependant, étant donné  qu’ils fonctionnent dans des spectres de fréquences différents, l'harmonisation du spectre peut être un défi et éventuellement ralentir la croissance du marché. Son déploiement est assez coûteux en raison de la nécessité de déployer plusieurs stations de base à faible puissance pour répondre à la demande croissante de réseau de grande capacité. De nombreux experts du secteur ont spéculé que cela à court terme  pourrait limiter la croissance du marché de ses puces moins, l’intégration des services 5G aux satellites et la multiplication des partenariats avec les intégrateurs de systèmes pourraient offrir d’immenses opportunités de croissance au marché dont certaines tendances sont évidentes dans l’industrie de l’automatisation et entre les fabricants de puces eux-mêmes.

Compte tenu de la nature de notre écosystème technologique actuel et des exigences qui en découlent, les produits plus courts et les cycles de vie des entreprises continuent de représenter une menace accrue, même pour les principaux acteurs de ce secteur. Par exemple le manufacturier a été soumis à de fortes pressions en raison de ces facteurs. En outre, la fusion d’IoT et de la 5G devrait  accentuer ces problèmes, notamment en ce qui concerne l'automatisation industrielle. Cela signifie que les fabricants devront transformer leurs activités en utilisant les technologies émergentes afin de créer des usines intelligentes qui devraient disposer de nombreux capteurs pour surveiller les environnements de travail et c’est la 5G qui va leur permettre de relever les défis liés à la production de manière plus efficace. De plus, cela a créé une grande opportunité pour les fabricants de puces d’investir dans ces dispositifs.

Qualcomm Technologies, Nokia Corporation, Intel Corporation, Samsung Electronics Co., Huawei Technologies Co. et Infineon Technologies AG sont considérés comme les principaux acteurs de ce marché.

L’innovation constante des produits et le lancement de nouveaux sont des stratégies utilisées sur le marché des chipsets 5G. Ils aident les entreprises à améliorer leur image de marque et les placent dans une position favorable par rapport à la concurrence.

Ce marché est extrêmement concurrentiel, tous les fournisseurs ont tous les mêmes compétences en R&D et des stratégies concurrentielles efficaces. C’est la raison pour laquelle il est extrêmement fragmenté.

En effet, pour se donner un avantage concurrentiel, de nombreux fabricants de puces ont noué des partenariats avec des opérateurs de télécommunications.

Pendant deux ans Apple et Qualcomm s’affrontaient au sujet des puces obligeant Apple à payer une amende à Qualcomm, et signer un contrat d’une durée de six ans, dont l'un des principaux objectifs est de pouvoir utiliser des puces Qualcomm. De plus, depuis 2017, Intel fournissait à l’iPhone des puces modems et développe actuellement des puces 5G pour les appareils de l’entreprise. Cependant, quelques heures après la signature de l'accord  conclu entre Apple et Qualcomm, la dite entreprise a annoncé son retrait du marché des puces 5G pour smartphones tout en prévoyant  poursuivre ses investissements dans la 5G mais dans d’autres domaines de produits. Bob Swan, PDG d’Intel, a déclaré que le règlement imprévu entre Apple et Qualcomm avait poussé l’entreprise qu’il dirige  à se retirer de la concurrence et à déterminer si elle devait ou non vendre des services de modem mobile 5G. Intel a tenté de négocier avec Apple au sujet de l’acquisition d’une partie de sa puce modem pour smartphone mais l’accord n’a pas  été conclu. Cela a mis Huawei et Qualcomm sur la sellette, ce qui les a essentiellement distingués de leurs concurrents.

Cela a placé le Chinois  dans une position favorable, bien que sa puce modem 5G ne puisse être utilisée que sur ses propres téléphones, mais on pense qu'elle deviendra le principal concurrent de Qualcomm. Il a également été supposé que la puce Balong 5000 de Huawei était plus avancée que celle du second cité.

La puce X55 de Qualcomm a été lancée au MWC Barcelone en février de cette année et sera officiellement disponible d’ici la fin de 2019 ou le début de 2020. Un autre de ses principaux concurrents en termes de technologie 5G est Samsung Electronics. Cependant, les puces produites par le coréen ne peuvent être utilisées que sur les smartphones de cette marque.

En termes de puces de communication, Qualcomm domine le marché. En fait, la moitié de celle  des smartphones mondiaux sont fournies par la dite entreprise  qui fournit également à Huawei des puces modems pour certains de ses smartphones, comme ceux de la gamme de produits « Honor », ainsi que des puces modems pour les ordinateurs portables Windows de Huawei. Cependant, Qualcomm et Huawei restent des concurrents. HiSilicon est une filiale de Huawei qui conçoit des puces de communication et de traitement, mais elle n’est utilisée que par Huawei en interne.

Selon le fondateur et PDG de Huawei, Ren Zhengfei, bien que ses puces Huawei n'étaient pas vendues dans le passé, celles de  5G indépendantes pourraient l’être aux équipementiers.

De plus, il avait été prétendu que Huawei envisage de vendre ses puces à ses concurrents tels qu’Apple. Cependant, au cours des derniers mois, le gouvernement américain a rendu de plus en plus difficile pour le géant de la technologie de conclure n’importe accord, en particulier avec des sociétés américaines comme Apple.

« Il est déjà évident que Huawei ne peut pas vendre d’infrastructures et d’équipements 5G sur le marché américain. Mais nous ne savons pas si les fabricants qui vendent déjà des téléphones mobiles sur le marché américain peuvent utiliser le chipset Huawei. C'est peut-être possible, mais c'est dangereux pour les fabricants qui ont vendu des smartphones sur le marché américain. Lequel considérera le chipset Huawei? Samsung Electronics? LG? OnePlus? Le plus important est Apple, et cela semble impossible », a déclaré Mark Fibers, président et analyste en chef de Feibus Tech.

Pin It

Dernier Numéro