loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Ingénieur et directeur expérimenté, expert en normalisation multilingue et titulaire de 23 brevets, Dr Bilel Jamoussi, né en Tunisie, est actuellement chef du département des commissions d'études du bureau de la normalisation des télécommunications, Union internationale des télécommunications, Genève - Suisse, où il est responsable de l'organisation et de la gestion des commissions d'études et des groupes de discussion de l'UIT-T, des initiatives mondiales de normalisation, des activités de coordination conjointe et de leur secrétariat.

Depuis l’année 2010, il a dirigé la coordination des activités de normalisation du bureau dans une nouvelle ère caractérisée par la nécessité d'une collaboration accrue avec des secteurs verticaux tels que les secteurs de la santé, de l'automobile, de l'aviation, des services publics et de la banque.

Les principales réalisations sous sa direction ont été la mise en œuvre de nouvelles normes importantes dans les domaines de la e-santé, du multimédia, du réseau intelligent, du haut débit et des TIC vertes, tout en gérant efficacement le personnel, les projets et les ressources.

Avant 2010, M. Jamoussi a travaillé pour Nortel pendant 15 ans au Canada, puis aux États-Unis, où il a occupé plusieurs postes de direction. Pendant son parcours à Nortel, il a obtenu et présenté des brevets américains dans divers domaines, notamment les services Paquet, fibre optiques, les réseaux sans fil et la qualité de service. En tant que représentant de Nortel pour l'initiative « Un ordinateur portable par enfant » (OLPC), il a contribué à la disponibilité d'ordinateurs à faibles coûts pour soutenir l'éducation dans les pays en développement et a dirigé le développement du réseau maillé sans fil utilisé dans le dispositif OLPC qui allait devenir la norme IEEE 802.11s.

Ancien participant au groupe IETF (Internet Engineering Task Force), il a rédigé un certain nombre de demandes de commentaires (RFC). En tant que membre senior de l'IEEE (institut des ingénieurs électriciens et électroniciens), il a été élu au conseil des gouverneurs (BOG) de l'Association des normes de l'IEEE (IEEE-SA) et au groupe consultatif d'entreprise (CAG) de l'IEEE-SA. Il a fait partie du comité d'éducation sur les normes de l'IEEE et a assuré la liaison technique de l'IEEE-SA avec l'UIT-T et l'UIT-D.

Il est diplômé d'un BS, MS et d'un doctorat en ingénierie informatique de l'Université d'État de Pennsylvanie, aux États-Unis. Il parle couramment l'arabe, le français et l'anglais et a des notions d'espagnol et d'allemand.

Telecom Review Afrique a eu l'honneur de mener une interview exclusive avec Dr. Jamoussi pour mettre en lumière son parcours et sa carrière qui l'ont conduit à être actuellement candidat au poste de directeur du bureau de la normalisation des télécommunications, UIT.

La Tunisie vous a présenté votre candidature au poste de directeur du Bureau des normes de télécommunications (TSB) à l'UIT. Pourquoi est-ce important et comment êtes-vous bien placé pour occuper ce poste ?

Ce poste électif nécessite un dirigeant de confiance, innovant et expérimenté en tant que directeur du TSB. Il doit comprendre profondément les technologies en cours de normalisation et maitriser les processus d'élaboration des normes de l’UIT tout en ayant les qualités de crédibilité, diplomatie et neutralité. Ces qualités sont requises pour aider à trouver un consensus entre les membres. Le candidat doit aussi maitriser les règles et politiques de l'UIT, pour comprendre les divers besoins des pays en développement et pays développés et qui peut communiquer clairement dans plusieurs langues de l'ONU et qui a fait ses preuves dans la gestion du personnel diversifié de l'UIT et des ressources financières limitées.

Je souhaite offrir mes 27 ans d’expérience professionnelle, dont 15 ans dans le secteur privé en tant que Directeur des normes et 12 ans à l’UIT en tant que Chef du Département des commissions d’études du TSB, pour relever les défis du poste de Directeur du TSB et servir au mieux les membres de l’UIT.

Quels sont les principes que vous entendez respecter une fois élu ?

Si je suis élu, je m’efforcerai de faire en sorte que l’UIT-T élabore des normes internationales pertinentes pour des réseaux et des services interopérables afin de connecter le monde et permettre la transformation numérique grâce à un processus de normalisation inclusif, collaboratif et en amélioration continue, de considérer les besoins des pays en développement, des pays développés ainsi que des parties prenantes du secteur privé qu’elles soient grandes ou petites, de diriger le personnel du TSB en constituant une équipe avec les autres élus de l’UIT, en faisant preuve de compétence, d’intégrité, de transparence et de responsabilité.

En tant que candidat arabe, à quel point est-il important d'avoir le soutien total des nations arabes ?

Le conseil des ministres arabes des TIC sous l'égide de la Ligue des États arabes a décidé de soutenir ma candidature en tant que candidat arabe au poste de directeur du TSB (Résolution 577). En outre, le conseil exécutif de l'Union africaine a approuvé ma candidature à ce poste.

Les régions arabe et africaine ont soutenu activement les travaux de l'UIT-T en accueillant les trois dernières assemblées mondiales de normalisation des télécommunications (AMNT) de l'UIT : en 2016 à Hammamet Tunisie, en 2012 à Dubaï EAU et en 2008 à Johannesburg Afrique du Sud.

Le soutien inconditionnel de ces deux régions est essentiel pour assurer un équilibre géographique dans les cinq postes élus de l'UIT.

Quelles sont, selon vous, les priorités absolues de l'UIT et du TSB en particulier pour les années à venir ?

  1. L’UIT-T doit continuer à offrir une plateforme ouverte neutre et impartiale, collaborer avec les autres organisations de normalisation ainsi que les agences des Nations Unies et maintenir l’unité de l’UIT grâce à un processus fondé sur le consensus.
  2. L’inclusion demeure une priorité élevée pour combler le fossé de la normalisation et contribuer efficacement à l’exécution des lignes d’action du SMSI de Tunis et atteindre les Objectifs de Développement Durable (ODD) ; en améliorant l’équilibre des genres au sein du personnel et des délégués et en facilitant l’accès aux personnes handicapées ou aux personnes ayant des besoins spécifiques.
  3. L’UIT-T doit réagir et s’adapter rapidement au paysage en constante évolution des télécommunications, des technologies de l’information et de la communication afin d’élaborer des normes internationales pertinentes.
  4. L’UIT-T doit jouer un rôle clé en fournissant de manière transparente les données et les orientations nécessaires pour aider les membres à trouver la structure optimale pour les années à venir.
  5. Considérant le projet de construction du nouveau bâtiment de l’UIT à Genève : gérer soigneusement la période de transition afin d’assurer la continuité du service aux membres, accélérer la transformation numérique de l’UIT tout en renforçant la durabilité environnementale de l’UIT.
  6. Considérant la pandémie COVID-19 et ses conséquences : poursuivre la transformation des méthodes de travail pour soutenir l'élaboration des normes de l'UIT.

À votre avis, à quel point est-il important que la normalisation soit inclusive ?

Les normes internationales élaborées par l'UIT renforcent l'interopérabilité des réseaux et des services et permettent la transformation numérique pour atteindre les objectifs de développement durable. Les normes doivent donc être inclusives puisqu’ elles ont une incidence sur la vie de tous les citoyens du monde.

Quels sont les projets que vous souhaitez réaliser pour la période 2023 – 2026 ?

  1. Encourager et promouvoir les normes de connectivité du réseau fixe à l'appui de la 5G et au-delà, les normes de transformation numérique dans les domaines de la finance, des transports, de la santé, des villes et des communautés.
  2. Travailler avec les membres de l'UIT-T pour restructurer les commissions d'études afin qu'elles soient adaptées aux technologies nouvelles et émergentes présentant un intérêt pour les membres.
  3. Transformer la plateforme d'élaboration des normes de l'UIT pour tirer parti des conférences virtuelles et des meilleures pratiques acquises au cours des années COVID-19.
  4. Assurer la continuité du service pour les membres pendant le projet de construction du nouveau bâtiment de l'UIT en utilisant des réunions virtuelles et en organisant des réunions dans diverses régions du monde.
Pin It