loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Comsol, le fournisseur sud-africain de solutions sans fil a annoncé des plans visant à déployer le premier réseau 5G sans fil en Afrique du Sud, en utilisant le haut débit auquel il a accès dans le spectre de haute fréquence.

Toutefois, les plans de l’entreprise ont causé des remous dans l’industrie mobile et de réseau d’accès fixe sans fil, alors que les normes qui définiront la 5G ne seront pas autorisées par l’UIT avant 2020.

En effet, l’UIT est en train d’accepter encore des propositions pour les normes de la 5G. Les analystes de l’industrie considèrent que l’Union arrêtera de les accepter dès la fin de 2018. Les propositions soumises seront alors évaluées et l’IMT-2020 ou la 5G seront définis.

En dépit de ce processus de définition de normes de la 5G par l’UIT, quelques acteurs de l’industrie ont déjà démontré une connaissance de cette nouvelle technologie, tels que Nokia et Qualcomm.

Lian Stevenson, PDG de Comsol  a précisé : « nous collaborons avec des fournisseurs qui ont lancé des solutions pré-5G de réseau d’accès fixe sans fil avec des cartes de routes pour la ratification de la 5G. Il existe des délais de conformité au sein de l’Institut européen des normes de télécommunications, et ceci est en train de cause une incertitude quant à la ratification de la 5G en Afrique du Sud. L’Europe est encore loin derrière en ce qui concerne les normes de la 5G, voilà pourquoi nous nous sommes tournés vers les Etats-Unis et l’Asie pour trouver la technologie adéquate pour la déployer en Afrique du Sud. Etant dans la phase pré-5G, une partie de nos essais constituera en des tests de la performance dans des conditions du monde réel. Des études préliminaires indiquent qu’avec notre spectre, les capacités de 30 Gbps par station de base – 10 Gbps par secteur – sont faisables. »

Le PDG a ajouté qu’ils testeront la technologie sur des tours sur leur réseau d’accès ouvert. Comsol possède plus de 200 tours dans neuf différentes provinces couvrant un nombre de villes et banlieues.

Stevenson a précisé que le prix du service sera similaire à celui de la LTE de petites cellules puisque les coûts de l’infrastructure sont comparables. Ceci permettra à Comsol de rivaliser avec les fournisseurs de services FTTH.

 

Pin It