loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Contrairement aux humains qui se dotent d’une intelligence naturelle, on a introduit aux machines une intelligence artificielle (IA) qui leur permet d’apprendre et de se développer sans être programmées, tout en recevant des données. Cela répand une crainte que les machines intelligentes puissent un jour remplacer les employés.

L'intelligence artificielle a le potentiel d’aider à résoudre certains problèmes les plus difficiles au monde comme automatisé l'apprentissage répétitif et la découverte à travers les données. De plus, au lieu d'automatiser les opérations manuelles, elle exécute des opérations informatisées, de manière fiable et sans fatigue. Certainement, les humains restent indispensables pour paramétrer les systèmes et poser les bonnes questions. En outre, l'IA ajoute de l'intelligence aux systèmes existants : de nombreux produits déjà utiliser seront améliorés grâce à ses capacités, tel que Siri, l'assistant vocal développé par Apple, dont on y ajoute toujours de nouvelle fonctionnalité.

En outre, l'IA permet de profiter au maximum des données : lorsque les algorithmes sont auto-apprenants, les données elles-mêmes sont un outil précieux. Les réponses sont dans les données, mais il suffit d'appliquer l'IA pour les trouver. Le rôle des données étant plus important que jamais, peut créer un avantage concurrentiel. De plus, l'intelligence artificielle est en train d’atteindre une précision incroyable grâce aux réseaux neuronaux profonds. Par exemple, les interactions avec Alexa et Google sont toutes basées sur l'apprentissage profond ; plus le nombre d’utilisateurs de ces produits augmente, plus les données deviennent plus précisent. Par ailleurs, l'IA analyse des données plus nombreuses et plus profondes à l'aide de réseaux neuronaux comportant de nombreuses couches cachées. Il était autrefois impossible de construire un système de détection des fraudes avec cinq couches cachées mais cela a changé avec l'incroyable puissance des ordinateurs et le Big Data.

L'IA pourrait-elle devenir une menace pour la société ?

Ce n'est pas un secret que l'intelligence artificielle a apporté de nombreux avantages aux personnes et aux entreprises. Bien qu’elle soit un outil incroyablement utile, il est important que les gouvernements, les entreprises et les consommateurs soient conscients de ce qui peut arriver si l'IA est utilisée sans discernement ou sans surveillance humaine diligente vu que son utilisation n'est pas sans risques. Sa domination croissante peut avoir d'autres conséquences négatives qui ne sont pas évidentes pour les citoyens.

D’abord, l'IA pourrait créer un manque de vie privée. L'IA a un appétit affamé pour les données. À moins que les consommateurs ne soient informés de l'endroit où l'IA est déployée, par exemple à la périphérie, où leurs données peuvent rester en sécurité, ou dans le nuage, où elles sont constamment à risque, ce qui est dit et fait deviendra de plus en plus « publique ».

L'IA peut menacer de plus les emplois et la sécurité. Même si elle apporte des solutions futuristes, elle pose deux grands problèmes : les violations de la sécurité et la perte d'emplois. L'IA est certainement capable de faire tout travail humain, mais elle doit encore être explorée. En pensant à l'IA en termes d'humains, nous attribuons l'humanité à la technologie. Au lieu de chercher à considérer l'IA comme humaine, nous devons développer le concept social de quelque chose qui n'est ni humain ni animal, mais qui est à la fois nouveau et familier. Pour que l'IA se développe, elle ne doit pas être considérée comme « humaine », mais comme un compagnon pour l’humain.

Quant aux problèmes de sécurité, cette intelligence pourrait menacer la sécurité numérique, la sécurité physique et la sécurité politique, ce qui signifie qu'il faut recruter plus d'ingénieurs de données et d'experts dans le domaine de la cybersécurité.

Le biais en IA : un véritable enjeu

Le biais algorithmique, également appelé biais d'intelligence artificielle, est la tendance des algorithmes à refléter les biais humains. Dans l'apprentissage automatique, il se produit lorsque des hypothèses incorrectes conduisent à des résultats systématiquement biaisés. Dans le contexte actuel d'augmentation de la représentation et de la diversité, cela devient encore plus problématique étant donné que les algorithmes pourraient renforcer les biais.

Par exemple, un algorithme de reconnaissance faciale pourrait reconnaître plus facilement une personne blanche qu'une personne noire, puisque ce type de données a été utilisé plus souvent dans l'apprentissage ; Cela peut avoir un effet négatif sur les personnes issues de groupes de minorités, car la discrimination entrave l'égalité des chances et contribue à perpétuer l'oppression. Le problème est que ces préjugés ou biais, ne sont pas intentionnels et il est difficile de les connaître avant qu'ils ne soient programmés dans le logiciel (record).

Une réglementation bien pensée peut empêcher les utilisations nuisibles de l'IA à l'avenir. Si la recherche ne peut être arrêtée, les réglementations peuvent contrôler la mise en œuvre d'une IA dangereuse puisque l’intelligence humaine ne doit pas être compromise lors de la promotion de l'intelligence programmée.

Pin It