loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

L'opérateur européen de satellites Eutelsat a vu son bénéfice net repartir à la hausse (+16,7%) sur son exercice décalé 2018-2019, à 340 millions d'euros, inversant la tendance après un exercice 2017-2018 et une première moitié d'année plus compliqués.

Le chiffre d'affaires est en revanche en repli de 5% sur l'exercice, à 1,32 milliard d'euros, une baisse qui concerne la quasi-totalité des activités du groupe à l'exception de la connectivité mobile.

« Dans le contexte d'un environnement opérationnel difficile qui continue de peser sur l'évolution du chiffre d'affaires de notre cœur de métier, la mise en œuvre de notre stratégie financière nous a permis une fois de plus d'atteindre ou de dépasser tous nos autres objectifs financiers avec notamment un niveau record de marge d'Ebitda soutenu par la réalisation de notre plan d'économies », s'est satisfait Rodolphe Belmer, le directeur général du groupe.

Son excédent brut d'exploitation (Ebitda) s'est en effet contracté de 4,3% sur l'exercice mais sa marge d'Ebitda a progressé de 0,5 point sur un an pour atteindre 78,1% de son chiffre d'affaires.

Les résultats du groupe restent toujours fortement influencés par sa principale activité, la vidéo (66% du chiffre d'affaires), qui termine l'exercice en recul de 1,9%, à base comparable. Ce repli s'explique notamment par une « moindre contribution » du satellite FRANSAT, bouquet de télévision par satellite.

Toutefois, critère toujours mis en avant dans l'industrie, le nombre de chaînes diffusées continue de progresser, de 2,4% sur l'année, avec une hausse de 6,6% concernant la télévision en haute définition, qui représente désormais 21,9% des chaînes disponibles.

Les « services au gouvernement » (12% du chiffre d'affaires) sont également en baisse, de 1,5%, en raison du « faible taux de renouvellement avec le gouvernement américain au cours de l'exercice, notamment à l'automne 2018 », en partie compensé par de nouveaux contrats remportés en Asie-Pacifique.

Eutelsat a par ailleurs précisé que 69,2% de ses répéteurs sont actuellement occupés, en amélioration de 1,1 point sur un an.

Le carnet de commandes de l'opérateur s'établit à 4,4 milliards d'euros au 30 juin, en baisse de 4,5% sur un an, et représente 3,3 années de chiffre d'affaires, pour 75% lié à la vidéo.

Concernant ses perspectives, le groupe anticipe un chiffre d'affaires de ses « activités opérationnelles » stable ou en léger retrait, compris entre 1,28 milliard d'euros et 1,32 milliard d'euros pour l'exercice à venir, alors qu'il prévoyait jusqu'alors le retour d'une « légère croissance » pour 2019/20. Eutelsat prévoit une dette nette à un niveau inférieur à trois fois son Ebitda en 2019/20.

Pin It